top of page
  • evelyneseignez

Le discernement, parlons-en



Depuis un an et demi, nous avons appris encore plus à être, entre autres, adaptables, résilients, ouverts aux changements, flexibles et capables de libérer les émotions négatives.



Et surtout, ce que nous avons tendance à oublier parfois, c'est qu’il est de notre intérêt de développer aussi notre discernement.



Pour y contribuer, le livre que j'ai le plus aimé est Factulness de Hans Rosling. Hans Rosling nous apprend pourquoi et comment nous devons développer cette grande capacité, qui est de plus en plus nécessaire au vu de l'énorme quantité d'informations que nous traitons chaque jour. Nous avons tendance à oublier que nous recevons régulièrement des informations biaisées provenant de spécialistes qui peuvent être étroitement liés à ceux dont ils apprécient ou soutiennent les idées / méthodes / produits.


Le discernement est ce qui nous aide à décider si ce que nous écoutons correspond à ce que nous sommes et à ce en quoi nous croyons, à nos valeurs. Encore davantage aujourd'hui, dans ce contexte sanitaire où tant de choses sont en jeu.


Le discernement nous aide à réaliser que parfois, même si un grand nombre de personnes pensent quelque chose, peut-être que je ressens quelque chose de différent sur un certain sujet, et ce n'est pas grave tant que je suis en accord avec ce que je ressens et la façon dont je me comporte et que je le fais par amour pour moi et non par peur et par vengeance / dépit...


Robert Cialdini, dans son excellent livre Principes d’influence, nous enseigne également comment développer notre discernement lorsque nous connaissons ces principes (y compris celui de la preuve sociale).


En effet, le discernement mène à la prise de conscience à laquelle je suis très attachée. Avec la prise de conscience, nous nous sentons plus confiants et alignés dans nos actions et décisions.


Récemment, j'ai beaucoup rencontré le nom d'Hitler dans mes lectures, des lectures qui, à première vue, n'avaient rien à voir avec lui.

J'ai toujours été assez rigide à son sujet et à propos de ce qu'il a fait, le considérant comme l'Unique responsable de tout ce qui s'est passé pendant cette période sombre en Europe. Ce qui m'a le plus frappé dans ces lectures, c'est que je n'avais jamais considéré dans toute l'histoire de la Seconde Guerre mondiale qu'il était effectivement une personne avec des idées horribles, mais que des millions de personnes ont adopté son idéologie, l'ont suivi et soutenu pendant plusieurs années avant que certains pays ne commencent à réagir et à répondre à ce qu'il avait mis en œuvre et essayé de réaliser. (Livre 2 de la brillante trilogie Conversations avec Dieu de Neale Donald Walsh).

Discernement, disons-nous ?


Chacun d'entre nous a son propre chemin à suivre et nous devons tous le respecter. Ce qui est important pour moi, c'est que chacun d'entre nous réalise avec autant de discernement et de conscience que possible sur quel chemin chacun a choisi de marcher.


Je terminerai par une histoire :

Lors d’une étude, une grenouille a été mise dans un récipient avec de l'eau. Puis le scientifique a commencé à réchauffer l'eau légèrement mais sûrement. La grenouille semblait apprécier son séjour dans cette eau. Puis, à un moment donné, l'eau était si chaude que la grenouille ne put plus la supporter et mourut.

Une autre grenouille a été mise dans un récipient avec de l'eau déjà chaude. Cette eau était si chaude que la grenouille n'a pas pu la supporter et a sauté immédiatement hors du récipient, ce qui l'a maintenue en vie.

Discernement, disons-nous ?




En résumé, comment développer notre discernement ?

- En considérant non pas une mais plusieurs sources d'information. *

- Relativisez les données que vous lisez : Comparez, toujours, le gros chiffre, le gros pourcentage donné par les spécialistes pour attirer votre attention. Ils parlent généralement de x% mais par rapport à quoi ? Qu'en est-il du nombre total de la population nationale, mondiale ? Par rapport à quelle période de l'histoire où il y avait combien d'êtres sur terre ?

- Rappelez-vous toujours que, malheureusement, les médias vendent plus lorsqu'ils créent la peur. Il est donc dans leur intérêt d'utiliser des données biaisées.*

- Protégez-vous en gardant une bulle de sécurité où vous pouvez vous réaliser et libérer les émotions négatives. Ressentir une peur constante ne vous aide pas, ni votre santé.

- Ayez des activités qui vous apportent de la joie.


* Conseils inspirés de Factfulness - Hans Rosling et des Principes d'influence de R. Cialdini.

6 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page