top of page
  • evelyneseignez

Newsletter Décembre 2022 : Je te donne!

Dernière mise à jour : 17 janv. 2023


« On ne sera jamais des standards ou des gens bien comme il faut ! » Certainement les connaisseurs auront reconnu les paroles d’une chanson de Jean-Jacques Goldmann dont le titre est celui du présent article. En écoutant cette chanson et en y réfléchissant, je me suis demandée : que veut dire être un standard, une personne comme il faut ? Qui définit cela ? Nous voyons bien au fil des siècles simplement en observant l’histoire des religions ou l’Histoire tout court que les standards des sociétés ont évolué de période en période. De nos jours, d’un continent à l’autre, d’un pays à l’autre, d’une région ou d’un canton à l’autre, les « standards » ne sont pas les mêmes. Notre éducation, l’enseignement dans lequel nous baignons enfants, tout cela nous conditionne à intégrer en nous des croyances, des valeurs. Si je prends des classiques « un homme ne pleure jamais », « une femme est fragile », « il faut travailler dur pour réussir ». Toutes ces croyances et/ou valeurs que nous avons absorbées en nous et qui entraînent des réactions réflexes dans certaines situations : par exemple : arriver chez une personne un jour de semaine, s’offusquer de la voir habillée en pantalon de training à 16h00 de l’après-midi et donc la juger sans savoir la quantité de travail que cette personne a fournie les jours/semaines/mois précédents. Ne serions-nous pas plus légers si nous ne portions pas ces regards et ces jugements sur autrui? Cela libérerait aussi notre propre regard sur nous, qui n'est pas forcément plus bienveillant, loin de là! Ne serait-ce pas libérateur d'ôter certaines croyances, certaines valeurs qui créent un émotionnel négatif en nous? Alors, comment sentir que telle et telle valeur, telle ou telle croyance me parlent ou ne me parlent pas/plus ? Comment se libérer de ce qui ne m’appartient plus et au contraire, ancrer, renforcer, développer ce qui me parle et correspond à qui je suis aujourd’hui et qui j’ai envie d’être demain ? Pas facile ! Heureusement nous avons la chance d’avoir un système merveilleux en chacun de nous : notre système de guidance émotionnelle ! Et celui-ci ne nous ment jamais ! Celui qui va nous faire hésiter avant de prendre une décision parce que même si tous les faits objectifs nous valident que nous devons aller dans une direction, nous ne le « sentons » pas. Celui qui nous permet d’avoir cette prise de conscience appelée eurêka où nous savons au plus profond de nous-même que nous devons mener telle action, prendre telle décision. Vous savez, l’idée que vous avez en prenant tranquillement votre douche, en conduisant alors que vous ne pensez à rien de spécial ou peut-être encore si vous vous réveillez la nuit à 2h00 du matin. Et ce système, nous pouvons le cultiver en prenant le temps quelques minutes 2-3 fois par jour ou dès que nous y pensons en faisant le vide et en regardant en soi comment vous vous sentez. Ainsi, en procédant de cette manière, nous allons nourrir l’écoute de soi qui va nous aider à nous libérer des valeurs et croyances biaisées et définir notre propre standard, individuel et non plus collectif, celui qui sera le plus juste pour chacun d’entre nous.


32 vues0 commentaire
bottom of page